A la suite de deux articles de la BBC sur le nudisme (Finland naked swimmers bid for biggest skinny dip record – http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-40624317 and No naked dancing, Canada revellers told – http://www.bbc.co.uk/news/world-us-canada-40622895), Oie et Faucon réfléchissent sur les différences entre les cultures et les pays. Mais d’abord, ils parlent de la nouvelle émission des Feuilles mortes et des Tortues.

Faucon: Oie, tu me reçois bien? C’est moi qui t’appelle cette fois-ci, un peu plus tôt que prévu pour que nous parlions hors-antenne de la dernière initiative des Tortues et des Feuiles mortes.

Oie: donne-moi dix minutes et je te rappelle.

[…]

Oie: Faucon, je suis prête, alors, de quoi s’agig-il?

Faucon: Tortues et Feuilles mortes ont créé une émission pour critiquer ce que nous disons.

Oie: ah bon, mais que peuvent-elles bien raconter? Elles ont un public?

Faucon: elles ne font que nous contredire, surtout les Tortues, mais je ne sais pas qui les écoute. Leur émision s’appelle « Les voix de la raison » et Serpent et les Daims les ont aidés à trouver le matériel.

Oie: Serpent, ça ne m’étonne pas, il a du en profiter. Les Daims, ils ne se mêlent pas des affaires des étangs alors ils ont juste du faire l’intermédiaire. Quel titre pompeux! Elle est convaincante leur émission? Les Feuilles mortes ne sont pas trop stupides?

Faucon: on dirait un cours, c’est ennuyeux et les Feuiles mortes jouent le rôle des ingénues.

Oie: ça leur va sans doute très bien, quant aux Tortues, j’imagine qu’elles pontifient. Laissons les faire, rien ne dit qu’elles auront du succés et en attendant, leur critique nous fait de la publicité.

Faucon: tu as raison, je voulais t’en parler pour voir si nous étions d’accord. Maintenant, on passe à l’antenne, il est presque l’heure?

Oie: oui, allons-y.

[…]

Oie: bonjour Faucon, comment vas-tu aujourd’hui?

Faucon: très bien, Oie, et t’entendre est un plaisir.

Oie: toujours aussi galant, Faucon! Tu es prêt pour l’histoire du jour? C’est en fait deux histoires, une qui nous vient de Finlande et l’autre du Canada mais les deux concernent des nudistes.

Faucon: des nudistes au Canada et en Finlande!

Oie: oui, ils sont résistants là-haut ou alors dès qu’il y a un rayon de soleil, ils veulent en profiter! En tout cas, en Finlande, ils sont libres de se dénuder mais au Canada, ce n’est pas possible. Tu peux m’expliquer cela?

Faucon: je peux te l’expliquer, bien sûr, mais tu sais que cette explication n’en sera pas une.

Oie: tu veux dire qu’elle n’aura pas de sens parce qu’en fin de compte, selon l’endroit où les humains se trouvent, ils seront punis ou ignorés pour la même chose?

Faucon: oui, c’est ça, et ce sera encore une preuve que les humain sont incapables de s’entendre bien qu’ils se ressemblent. N’est-ce pas incroyable?

Oie: je savais bien que tu trouverais une formule simple pour résumer la situation. C’est bien ce qui m’a fait choisir ces histoires.

Faucon: tu imagines si nous devions changer nos façons de faire au fur et à mesure que nous survolons de nouvelles contrées! Nous ne saurions jamais à quoi nous en tenir.

Oie: et nous aurions sans doute souvent tort.

Faucon: ils faisaient quoi ces nudistes?

Oie: en Finlande, ils prenaient tous un bain ensemble pour battre un record, au Canada, certains dansaient.

Faucon: ah, c’est donc une affaire de nombres.

Oie: tu veux dire que si la majorité des gens s’était dénudée pour danser, il n’y aurait pas eu de condamnation?

Faucon: oui, c’est possible. Il y aurait eu la prise de conscience d’une envie collective et le mouvement aurait pu s’étendre.

Oie: la condamnation est donc un moyen d’éviter la propagation.

Faucon: c’est ça. C’est une affaire de rapports de force.

Oie: il n’y a donc rien de fixe chez les humains?

Faucon: si, la nécessité d’être dans la légalité pour éviter les ennuis.

Oie: et si la loi change?

Faucon: alors ils ne peuvent qu’espèrer qu’il y aura prescription pour ce qui est du passé.

Oie: donc ceux qui sont restés vêtus pourraient avoir tort un jour?

Faucon: oui, en principe bien que dans ce cas, ils ne risquent pas grand chose.

Oie: parce qu’il fait souvent froid au Canada?

Faucon: oui, c’est une raison possible. Ces histoires t’amusent, n’est-ce pas?

Oie: oui, les humains auraient du garder leur poils, ça leur aurait simplifié la vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *