Bâton revient dans les Espaces pour inviter Femme-arbre à venir manger chez lui et rencontrer Baguette; c’est l’occasion pour eux de se remémorer le passé et de trouver un sens au temps qui passe.

Femme-arbre: Bâton, quelle bonne surprise, te voila de retour?!

Bâton: pour une petite heure seulement et je viens de voir Oiseau qui m’a dit que Héron avait rencontré quelqu’un…

Femme-arbre: oui, c’est vrai, il est même venu me demander conseil comme tu le faisais autrefois.

Bâton: alors il est sans doute rassuré! Tu sais que j’ai beaucoup parlé de toi à Baguette?

Femme-arbre: ah, cette fameuse Baguette! La verra-t-on un jour ici? Que je fasse sa connaissance?

Bâton: je ne sais pas si elle vienda, elle a son jardin secret et j’ai le mien, mais elle serait ravie de te rencontrer et c’est en partie ce qui m’amène. Veux-tu venir chez nous samedi ? Il y aura de l’eau pure et des élèments organiques naturels.

Femme-arbre: tu sais que j’ai du mal à me déplacer.

Bâton: je viendrai te chercher, ne t’inquiétes pas. Notre maison est de plein-pied,  il n’y aura donc pas d’escaliers à monter.

Femme-arbre: dans ce cas, j’accepte avec plaisir. Vous mangez bio maintenant?

Bâton: oui, c’est un idée de Baguette.

Femme-arbre: je devrais sans doute m’y mettre si ça pouvait me faire perdre un peu de poids. Quand j’étais jeune, je ne faisais pas attention à ma nourriture car seul l’amour m’intéressait mais je le paye maintenant.

Bâton: essaies, tu verras, tu te sentiras beaucoup mieux. A condition bien sûr que tu ne grignotes pas entre les repas.

Femme-arbre: Bâton, ton changement fait plaisir à voir.

Bâton: Baguette y est pour beaucoup.

Femme-arbre: je n’en doute pas! Tu avais tort d’avoir peur que cela ne marche pas, cela te minait.

Bâton: je n’étais pas sûr que mes sentiments pour elles soient réciproques.

Femme-arbre: pourtant, s’ils sont profonds, ils le sont toujours, crois-moi. Ce n’est pas évident de s’en assurer mais il y a quelque chose en nous qui sait mieux que nous ce qu’il faut faire pour que ça se révéle.

Bâton: mais alors, si on a tous cela, pourquoi es-tu seule?

Femme-arbre: j’ai mis longtemps à être sage et quand je l’ai été, je ne voulais plus partager ma vie, je préférais aider celle des autres. J’ai alors réalisé que c’est toujours ce que j’avais fait mais je ne savais pas que c’était ma vraie voie. Je pensais vouloir autre chose.

Bâton: on peut donc parfois se tromper sur soi?

Femme-arbre: oui, c’est sûr, c’est pour cela que tu as besoin de temps pour voir si tu es dans le vrai ou pas. C’est une étape longue et difficile mais si tu crois fermement que tu as raison contre toute attente, alors c’est sans doute vrai et les choses se mettront un jour en place.

Bâton: c’est ce qui est arrivé mais ça n’a pas été facile.

Femme-arbre: ne crois-tu pas que la fin justifiait les moyens?

Bâton: si, mille fois!

Femme-arbre: tu vois! Je suppose que tu n’auras plus besoin de mes conseils maintenant.

Bâton: il faudra qu’on trouve d’autres raisons pour se voir, alors. Ou peut-être y aura-t-il d’autres choses à discuter?

Femme-arbre: vous allez vous marier?

Bâton: ah, c’était ce que nous voulions t’annoncer samedi!

Femme-arbre: alors je ne ferai semblant de rien.

Bâton: non, tant pis, je ne vais pas cacher à Baguette que tu as deviné.

Femme-arbre: tu as raison, moins il y a de secrets, meilleur c’est.

Bâton: encore un de tes conseils? Tu vois, nous sommes loin d’en avoir fini!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *