Présentation & Navigation

Présentation

Parcourir Les Espaces Discrets, c’est découvrir un monde où animaux et plantes ont leur mot à dire.

Les écouter parler, c’est apprendre d’eux ce que le temps leur a enseigné et découvrir qu’ils peuvent être des compagnons fort agréables et fort sensés, aux discours peuplés de conseils judicieux et de remarques ironiques.

Au fil des semaines, des drames et des romances se nouent, des similitudes avec le monde des humains s’instaurent, des histoires se racontent.

Le rythme est souvent donné par Bâton, un promeneur extérieur et attentif, Héron, un sage immobile et pensif, Femme-arbre, une déesse ridée et perspicace.

Chaque personnage est défini par une parole sous forme de  citation et a sa photo iconique. Ce sont dans les « Chroniques » que tous se révélent peu à peu. Dans « Bruits du Monde », Oie, Faucon et leurs invités commentent les affaires humaines et leur appliquent les idées servant d’architecture des Espaces.

Ces Espaces Discrets sont de partout et de tout temps mais ils sont aussi situés dans une commune du Massachusetts et dans le 21ième siècle avec ses exigences économiques particulières. Ils ont donc besoin de votre soutien pour prospérer ! (voir ci dessous ou ci-contre)

Navigation

Les dialogues sont conçus comme des entités se suffisant à elles-mêmes mais pris ensembles, ils racontent progressivement l’histoire du Domaine et celle du monde humain extérieur

Selon vos envies, vous pouvez donc:

  • lire le sujet qui vous intéresse en consultant les titres des dialogues.
  • lire tout de façon chronologique en commençant par la dernière page.
  • utiliser les étiquettes pour trouver les dialogues concernant un caractère ou un thème que vous aimez.
  • utiliser les « Catégories »  pour trouver les dialogues concernant la vie du Domaine ou ceux commentant les affaires humaines.

Ces multiples entrées vous permettent de créer vos propres parcours comme si vous étiez sur les sentiers des Espaces.

Bonne route et bonne lecture!

Dominique Lecomte, janvier 2016 puis février 2017.
lecomtedominique.com