Daim1: ah, te voila Serpent!  Dis-nous, est-ce vrai que tu regrettes ce que tu as fait à Eve ?  Avais-tu le choix d’ailleurs?

Daim2:  pourquoi n’es-tu pas parti si elle t’ennuyait?

Serpent: chers Daims, je vois que vous avez parlé avec Bâton! Oui, c’est vrai, je regrette de lui avoir fait croire que tout serait facile et j’ai effectivement hésité à partir mais en fin de compte, je préférais que ce soit elle qui me laisse tranquille, c’était plus simple.

Daim1: nous, si nous sentons un problème, nous fuyons. Nous n’avons pas d’autres choix.

Daim2: essayer de faire autrement nous nuirait, nous n’avons rien d’autre que notre agilité et  notre vitesse pour nous défendre.

Serpent: j’aurais pu fuir moi aussi et j’aurais pu mordre parce que c’est comme cela que je me défends le plus souvent mais Eve ne me menaçait pas directement alors il me semblait qu’il y avait une autre solution.

Daim1: pourquoi ne lui as-tu pas dit que tu ne voulais plus la voir?

Daim2: tu avais peur d’elle?

Serpent: je ne voulais pas la provoquer ouvertement.

Daim1: donc ton choix a été celui de la lâcheté ?

Daim2: c’était plus facile de proposer une pomme que de lui dire ce que tu pensais d’elle ?

Serpent: eh Daims, soyez un peu gentils avec moi! Je ne sais pas comment un humain réagit quand on le contredit, je devais penser à me protéger.

Daim1: alors tu n’avais pas vraiment le choix en fin de compte.

Daim2: tu as juste pris plus de temps pour te décider parce que tu pensais que tes options étaient ouvertes.

Serpent: vous avez raison, c’était difficile de trouver la bonne réponse mais il n’y avait finalement que celle là qui convenait.

Daim1: c’est sans doute toujours le cas.

Daim2: on hésite à prendre les décisions évidentes parce qu’on croit qu’il peut y en avoir d’autres mais ça ne fait que compliquer les choses.

Daim1:  pourtant il faut sans doute en passer tout de même par là pour être sûr que c’est la bonne décision.

Daim2: dans tous les cas, tu nous as gâché notre paradis mais tu as animé notre vie.

Daim1 : tu n’as donc rien à regretter, ton choix qui n’en était pas vraiment un était celui qui était nécessaire.

Daim2 : le seul possible parce que le seul qui permettait le reste.

Serpent: vous avez beaucoup de bon sens, cher amis, j’ai bien fait de passer par ici.

Daim1: ah, ah, c’était donc le bon choix!

Daim2 : et pourtant, y as-tu réfléchi cette fois-ci?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *