Faucon: Oie, tu es revenue de voyage, tu étais où?

Oie: en Oklahoma, Faucon, en Oklahoma, comme d’habitude.

Faucon: tu as vu Héron?

Oie: oui, il m’a dit qu’il revenait bientôt, il attendait que nous partions pour se préparer.

Faucon: les routes sont trop encombrées?!

Oie: moque-toi, Faucon, tu ne sais pas que si tout le monde partait en même temps, cela poserait des problèmes de nourriture et d’espace ?

Faucon: je suppose, Oie, je suppose. Vous ne volez pas très haut et vous êtes végétariennes donc la concurrence est rude à votre niveau.

Oie: tu vas haut, Faucon, mais il est plus facile de manger de l’herbe que d’attraper des souris donc nous n’avons rien à t’envier.

Faucon: je te l’accorde mais pourquoi ne pas rester ici comme je le fais maintenant? Avec les humains et les changements qu’ils introduisent, ça devient plus facile de subsister à un même endroit.

Oie: c’est vrai mais je ne suis pas bien équipée pour la neige et le gel et surtout, je ne voudrais pas abandonner le voyage. Tu as vu les oies qui restent, elles deviennent obèses et toi aussi si tu ne fais pas attention. Moi je ne veux pas être autre chose qu’une oie sauvage alors je voyage.

Faucon: obèse, moi, tu plaisantes ? Je suis plus mince que toi ! Et tu ne sais pas comment les saisons changent les étangs et la forêt par ici, tu ne restes jamais assez longtemps pour le voir.

Oie: c’est vrai, Faucon, c’est vrai, mais le changement que je cherche se trouve ailleurs.

Faucon: il y a un voyage dans le temps et un autre dans l’espace. Pour moi, rester au même endroit est devenu un changement suffisant.

Oie: je n’avais jamais considéré le voyage sous cet angle.

Faucon: alors tu es convaincue, tu restes?

Oie: non, comprendre, ce n’est pas forcément accepter.

Faucon: j’aime ta répartie et j’ai une idée pour toi : que dirais-tu de porter un regard critique sur les bruits du monde ? Tu apporterais ce que tu as entendu, je commenterais de mon point de vue.

Oie : ce serait une collaboration temporaire?

Faucon: oui, quand tu es là, sauf si tu sais utiliser Skype bien sûr!

Oie: tu veux dire, pour faire cela à distance?

Faucon: oui, c’est ça mais je ne veux pas te bousculer alors prends ton temps, réfléchis, et on en reparle. D’accord?

Oie: d’accord! Je ne te promets rien mais je trouve que c’est une idée intéressante.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *