Héron change ses plans car Héronne ne peut pas venir le rejoindre dans les Espaces comme il l’avait espéré; c’est ce qu’il annonce à Bâton quand celui-ci vient l’inviter à son mariage avec Baguette.

Bâton: Héron, Héron, es-tu là?

Héron: j’arrive, Bâton, j’arrive, j’étais en train de lire un mot qu’Héronne m’a envoyé et je me demandais quoi faire.

Bâton: que se passe-t-il?

Héron: elle ne peut pas venir, son père est malade et elle veut rester dans le sud pour prendre soin de lui.

Bâton: alors que vas-tu faire?

Héron: justement, c’est à ça que je réfléchissais. Je vais aller la rejoindre là-bas mais ce n’est pas une très bonne époque pour faire le trajet dans ce sens alors j’essayais de voir si c’était tout de même possible.

Bâton: c’est une histoire de vents, de nourriture en chemin, d’endroits où aller en arrivant?

Héron: je ne sais pas, je n’ai jamais fait le trajet dans ce sens à cette époque, c’est tout.

Bâton: mais Héronne n’avait sans doute jamais fait le trajet du tout et pourtant elle avait décidé de venir alors pourquoi pas toi?

Héron: c’est vrai, tu as raison, c’est juste que je dois me faire à l’idée. Je pensais créer une nouvelle héronnière ici avec elle et je cherchais des endroits propices mais tout à coup, je dois changer mes plans.

Bâton:  oui, la vie est pleine d’imprévus; figure-toi que moi aussi mes plans ont changé mais avant de t’en parler, j’espère que tu seras encore là quand Baguette et moi allons nous marier car tu es invité. Je pensais inviter Héronne aussi mais je vois que ce ne sera pas possible.

Héron: c’est quand ce mariage?

Bâton: à la prochaine lune; si le ciel est dégagé, cela nous donnera une belle lumière pour les festivités après la cérémonie.

Héron: alors je serai là. J’aurais regretté de partir avant alors c’est parfait; et ta deuxième nouvelle, c’est quoi?

Bâton: après le mariage, nous allons nous établir à l’ouest.

Héron: alors vous aussi vous quittez les Espaces! C’est bizarre comme tout à coup, les choses se précipitent et les changements interviennent!

Bâton: tu as une théorie à ce sujet?

Héron: une théorie, je ne sais pas mais le monde ne reste jamais immobile et c’en est la preuve. C’est comme cela qu’il évolue et crée des ordres nouveaux. Nous ne sommes jamais que ses jouets même quand nous pensons faire des choix conscients.

Bâton: toujours cette idée de destinée alors?

Héron: oui, si tu veux. Mais dis-moi, pourquoi partez-vous à l’ouest?

Bâton: pour mettre en place un projet que les Baies bleues m’ont mis en tête; il sera plus facile de le réaliser là-bas avec des cousins de Baguette qui ont déjà commencé la même entreprise.

Héron:  tu vois, c’est comme cela que les choses bougent; des petits faits qui s’ajoutent et génèrent des changements; et c’est quoi ce projet?

Bâton: fabriquer des appeaux.

Héron: pour les chasseurs?!

Bâton: non, bien sûr, pour les amateurs d’oiseaux; nous nous spécialiserons dans les espèces rares et celles qui n’intéressent pas les chasseurs.

Héron: et le cri du Héron, vous le ferez?

Bâton: je ne sais pas encore mais si on le fait, on ira te voir pour que tu nous dises si c’est réaliste!

Héron: avec plaisir Bâton, avec plaisir; même sans cela, tu sais que tu seras toujours bienvenu là où je serai, avec ou sans questions pour moi!

Bâton: oh, des questions pour toi, j’en aurai toujours alors tu me verras sans doute régulièrement.

NB: Si vous aimez ces dialogues, pourquoi ne pas m’offrir un café pour me le faire savoir ou soutenir Les Espaces Discrets en suivant les suggestions en bas de page?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *